Vous êtes ici : Accueil


 
 
Radar X
 
Lidar
 
Recherche

 

 

Présentation

L'Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Fd (OPGC) est, pour l'Université Blaise Pascal (UBP), une UFR dérogatoire et, pour l'Institut National des Sciences de l'Univers du CNRS (INSU), un Observatoire des Sciences de l'Univers (OSU).

L'OPGC regroupe :

Deux laboratoires

Le laboratoire de Météorologie Physique (LAMP)

UMR 6016 CNRS/UBP (Département Atmosphère)

Le thème général de recherche du LAMP concerne l'impact des processus nuageux sur l'évolution du climat.

Le laboratoire Magmas et Volcans (LMV)

UMR 6524 CNRS/UBP (Département Sciences de la Terre)


Le thème général de recherche du LMV concerne les magmas et la dynamique des volcans.


Des Services d'Observations

Le SO PAES "Pollution à l'échelle synoptique"

Etudie les concentrations des constituants gazeux (oxyde d'azote, monoxyde de carbone, ozone)

Le SO "Station Puy de Dôme/Opme/Cézeaux"

la station de mesures atmosphériques au sommet du Puy-de-Dôme, et les stations au Cézeaux et à Opme (Co-PDD) documentent la composition de l'atmosphère (gaz et aérosols) ainsi que la météorologie.

• Station de chimie hétérogène du Puy de Dôme

Elle accueille une multitude d’outils d’analyse de l’atmosphère permettant de fournir en continu des données météorologiques (température, pression, direction et vitesse du vent, taux d’humidité) mais aussi d’étudier à la fois les polluants atmosphériques (chimie des gaz et physico-chimie des particules) et pour l’étude des nuages.

• Le Radar ST (Stratosphère-Troposphère) :
C’est un radar Doppler qui permet de connaître le profil vertical du vent entre 2 et 15 km d’altitude. Ce radar est utilisé pour transmettre des informations à météo France concernant la force des vents.

• Le Radar Atmosphérique :
C’est un radar à bande X qui permet l'étude de l'hétérogénéité des précipitations (pluie) et leurs impacts sur les écosystèmes.

• GPS :
Sert à des applications scientifiques pour l'étude de la vapeur d'eau atmosphérique.

Le SO "Réseaux sismologiques"

Ces réseaux sont destinés à la surveillance sismique du territoire.

Le SO "Pôle de télédétection des Volcans"

• VOLDORAD : 3 Radars Doppler Volcanologiques (sol)
Ce sont des outils de télédétection active capables de sonder l'intérieur des jets éruptifs. Les applications concernent à la fois la surveillance opérationnelle des éruptions et l'étude fondamentale des dynamismes éruptifs.

• OI2 : Observatoire InSAR de l’Océan Indien :
Composante du Service Nationale d’Observations en Volcanologie, labélisée INSU en Octobre 2010. Assure le suivi des déplacements du sol liés à l’activité volcanique du Piton de la Fournaise en utilisant des données d'interférométrie radar.

• Télédétection par DOAS (sol)

• Télédétection par imagerie infrarouge (sol et satellitale)

• Télédétection électromagnétique (DEMETER) (satellitale)


Les "Plateforme Aéroportée"

Les "stations gravimétrie absolue"

Détectent les mouvements récents de la croûte terrestre et ses variations internes.

Des services Centraux

Un service de développement technologique assure la maintenance des matériels, la conception et la fabrication des instruments.

Des services généraux (secrétariat, gestion financière, informatique, communication, valorisation, entretien).

     
   
Mentions légales