Vous êtes ici : Accueil


 
 
Radar X
 
Lidar
 
Recherche

 

 

Accueil

ACTUALITES

Formation Secourisme en milieu Isolé

Formation de personnels de l'OPGC au 'Secourisme en milieu isolé' réalisée par le Dr. Emmanuel Cauchy de l'Institut de Formation et de Recherche en Médecine de Montagne (IFREMMONT : http://www.ifremmont.com/) du 27 au 29 octobre 2014. Organisée et prise en charge par la Délégation Rhône-Auvergne du CNRS, cette formation spécialisée est destinée aux personnels amenés à se rendre sur le terrain dans des milieux parfois hostiles (montagne, volcan, haute altitude, froid, chaleur, etc) afin de prévenir les pathologies et accidents et les gérer en première urgence.

Mis en ligne le 31/10/2014

 

Prix

Mis en ligne le 31/10/2014

 

Fête de la science

Ce samedi 11 octobre 2014, ce sont 150 personnes qui ont répondu « présent » à la journée « portes ouvertes » organisée à l’observatoire du puy de Dôme, à la demande du Conseil Général,

En effet, journée exceptionnelle puisque ce site habituellement fermé au public, était cette année ouvert toute la journée dans le cadre de la fête de la science. Des chercheurs du laboratoire de Météorologie Physique (LaMP) ont pu présenter au public les installations du chalet de l’Observatoire tandis que ceux du laboratoire Magmas et Volcans (LMV) ont fait un exposé géologique de la chaîne des puys sous un soleil radieux

     
     

Mis en ligne le 13/10/2014

 

Volcan BARDARBUNGA

Depuis le début de la crise sismique sous le volcan Bardarbunga-Islande (16 Août 2014), le service d'Observation HotVolc du pôle de télédétection de l'OPGC réalise des observations systématiques (toutes les 15 minutes) de la zone à partir d'images satellites infrarouges (Meteosat-SEVIRI).
Le 31 Août à 04h45-UT, HotVolc détecte une faible anomalie thermique (NTI=-0.976) proche du Volcan Askja, c'est le départ de l'éruption fissurale. Depuis, HotVolc poursuit les observations systématiques montrant une activité effusive intense et continue (Fig.1)  associée à un dégazage de SO2 important  (03/09 et 04/09) mais sporadique. Pour plus de détails...cliquez ici

Anomalie thermique = activité effusive (coulées de lave)

Communiqué de presse

Suite à l'éruption du Volcan Islandais le Bardarbunga, "le Club des têtes au carré de France Inter" a interviewé Olgeir Sigmarsson et Jean-François Lénat

Interview de Jean-François Lenat sur "France 3 Auvergne" pour parler du volcan Bardarbunga

Article INSU-CNRS

 

Mission SAFMED

Campagne SAFMED+
Lieu : Avignon, France.
Dates : du 24 juin au 11 juillet 2014.
Participants intégration et vols tests ATR-42 à Toulouse : Aurélie COLOMB, Régis DUPUY, Evelyn FRENEY et Jean-Marc PICHON.
Participants campagne de mesures : Aurélie COLOMB, Régis DUPUY, Evelyn FRENEY, Jean-Marc PICHON et Karine SELLEGRI.

Description :
La campagne de mesures aéroportées ChArMEx-2014/SAFMED +.
La campagne de mesures aéroportées ChArMEx-2014/SAFMED +, qui s'est déroulée dans la partie nord-ouest du bassin méditerranéen du 24 Juin au 11 Juillet 2014, est la suite de la campagne ChArmEx-2013/SAFMED de Gênes de 2013. Son but est l'étude de la formation des aérosols organiques secondaires qui est très active dans la région méditerranéenne en raison du temps chaud, sec et ensoleillé.
Des équipes du CNRM, du LISA et du LaMP ont équipé un des avions français de recherche atmosphérique (ATR-42) exploité par SAFIRE. A bord, les instruments ont analysé les espèces chimiques et les processus impliqués dans la formation de l'aérosol organique secondaire. L'ATR-42 était basé à Avignon et les vols se sont déroulés au-dessus du bassin méditerranéen et des forêts du sud de la France qui sont de grands émetteurs de composés organiques volatils qui sont connus pour être les aérosols précurseurs de l'ozone.

 

Mission ETNA

Au début du moins de juillet 2014, une équipe de l'OPGC-LMV (F. Donnadieu, P. Labazuy, R. Paris, C. Sergère) accompagnée du caméraman-réalisateur Pascal Créségut (CRESTAR) et de Stéphane Gruffat (société Technivue) s'est rendue sur l'Etna pour effectuer des mesures par stéréo-photogrammétrie, dans le cadre du programme européen MED-SUV (Mediterranean Supersite Volcanoes). L'objectif était d'expérimenter l'applicabilité et les limites de deux techniques : l'une consiste en des photographies en haute définition prises du sol autour d'un objet volcanique, tels qu'un cône ou l'intérieur d'un cratère; l'autre technique utilise une caméra (visible, ou infrarouge) aéroportée par drône. L'intérêt réside dans l'obtention de vues tri-dimensionnelles et de volumes, qui peuvent être répétées pour un suivi au cours du temps, et pourraient s'avérer particulièrement utiles par exemple pour la surveillance d'un cône à croissance rapide et pouvant devenir instable. Le nouveau cône Sud Est de l'Etna, cible initiale de l'tude, a cru d'environ 190 m de hauteur et accumulé 19 millions de mètres cubes entre janvier 2011 et avril 2012, conduisant à plusieurs effondrements partiels de son flanc oriental. Les conditions météorologiques n'ont pas permis d'appliquer ces techniques sur la zone sommitale mais la stéréophotogrammétrie au sol a néanmoins pu être testée sur le flanc Sud du cône Sud Est. La stéréo-photogrammétrie par drône a été appliquée sur la boutonnière des cratères Silvestri à environ 1900 m d'altitude, vers Sapienza.

Par ailleurs, malgré des vitesses de vent élevées (>100 km/h), l'équipe a pu se rendre sur la zone sommitale de l'Etna le 9 juillet 2014 et observer l'activité débuté le 4 juillet au pied du cône Nord Est sur le flanc oriental. Des images des coulées de lave issues de la nouvelle fissure ouverte à environ 3000 m d'altitude au pied du cratère NE, ont été enregistrées par caméra thermique. La bouche éruptive produit de petites explosions stromboliennes jusqu'à une centaine de mètres de hauteur (seconde image et film). Du spattering est également visible à partir d'un hornito construit juste en aval à quelques mètres à l'Est de la bouche

 

   

 

 

 

 

 


 

 

     
   
Mentions légales