Vous êtes ici : Accueil



 
 
Radar X
 
Lidar
 
Recherche

 

 

Station de recherche atmosphérique : Cézeaux –Opme- puy-de-Dôme (CO-PDD)

Pour les mesures en direct, cliquez ici.

La station de mesure atmosphérique CO-PDD (Cézeaux-Opme-puy de Dôme) est constituée de la station de surveillance de l’atmosphère du puy de Dôme (1465 m), labélisée Gaw, située loin des sources de pollution immédiates, associée aux sites de mesure d’Opme (680 m), située en zone rurale et des Cézeaux (410 m) situé en zone péri-urbaine, au dessus de la ville de Clermont-Ferrand.

Les services utilisant la station CO-PDD sont les services d’observation (SO) labellisés BEAM, PAES, RAMCES, RENAG et OPERA mais aussi d’autres services comme la plateforme aéroportée (moyen national en cours de labellisation). Lors de ces trois dernières années, de nombreux projets scientifiques régionaux (CPER-Environnement), nationaux (LEFE, ADEME) et Européens (EUSAAR, EUCAARI, ACCENT et GEOMON) ont pris appui sur les mesures effectuées au CO-PDD. La station a également bénéficié d’une reconnaissance internationale (labellisation EMEP).

Les recherches menées sur ces trois sites d’altitudes différentes ont pour objectif de documenter l’évolution de la composition de la troposphère, en améliorant nos connaissances sur


(1) les variations temporelles des propriétés des gaz, aérosols et nuages sur le moyen et long terme et leur répartition verticale dans la troposphère


(2) les processus liant ces différentes phases atmosphériques (gaz, aérosol, nuage)


(3) l’impact de modifications anthropiques sur la composition de la troposphère, et leurs conséquences en terme climatique (nuage, rayonnement) et météorologique (précipitations).


Il s’agit d’analyser les séries temporelles existantes des différents paramètres aérosols, gaz, nuage et pluie afin de proposer une caractérisation fine de leurs propriétés pour divers types de masses d’air et de conditions météorologiques.


La station du puy de Dôme est localisée dans première chaîne de montagnes rencontrée par les flux d’ouest, est se situe donc dans une zone stratégique pour l’observation des aérosols et des nuages. La variété des situations nuageuses rencontrées à son altitude intermédiaire de 1465m (nuages orographiques, frontaux, convectifs, nuages chauds et/ou froids, masses d’air polluée ou non…) et la présence de différentes veines de prélèvement spécifiques aux conditions nuageuses en font un site privilégié pour l’études des nuages, Un aspect de ces études est basé sur la compréhension des transferts et transformation d’espèces chimiques dans l’eau atmosphérique, et la structure et le fonctionnement des communautés microbiennes au sein des gouttes de nuage.
La configuration géographique du site CO-PDD est également propice à l’étude des précipitations. La suite instrumentale (radar X, MRR, disdromètre) permet l'étude et le suivi de l'hétérogénéité des précipitations.

 


 

 

     
   
Mentions légales